Évaluation des retombées de la mise en œuvre du guide d’usage optimal sur l’autosurveillance glycémique chez les adultes atteints de diabète de type 2 non tra ités par l’insuline

Ano de publicação: 2016

OBJECTIFS:

Les OBJECTIFS d’évaluation du guide d’usage optimal sont : -D’évaluer les changements de pratique quant à l’usage de l’ASG et, le cas échéant, de rapporter les facteurs explicatifs de l’ampleur de ces changements; -De soutenir les réflexions du MSSS sur les travaux visant à optimiser l’utilisation des bandelettes d’ASG; -D’orienter l’élaboration de nouvelles stratégies d’implantation pour renforcer l’appropriation et l’adoption des recommandations d’usage optimal chez les professionnels de santé de première ligne.

MÉTHODOLOGIE:

L’objectif principal du guide d’usage optimal était d’orienter et de soutenir la pratique des professionnels de la santé afin de favoriser une utilisation optimale de l’ASG chez les adultes atteints de diabète de type 2 non traités par l’insuline. Dans le but d’apprécier l’atteinte de cet objectif, le cadre d’analyse présenté à la figure 1(de ce rapport) a été adopté afin d’évaluer les quatre dimensions suivantes : 1) la diffusion et le transfert de connaissances; 2) le soutien à l’implantation des recommandations dans les milieux de pratique; 3) l’appropriation et l’adoption des recommandations du guide par les professionnels de la santé; et 4) les effets du guide associés aux changements de pratique. Pour chacune des dimensions du cadre, plusieurs techniques de collecte et d’analyse des données ont été appliquées : l’interrogation des bases de données médico-administratives, la documentation, le groupe de discussion et le sondage par questionnaire.

CONCLUSIONS:

Au regard des résultats de l’évaluation, l’INESSS conclut que certains efforts devront continuer à être menés afin de favoriser l’atteinte des objectifs de changement des pratiques. Il s’agit notamment de: -Renforcer la diffusion du guide d’usage optimal sur l’autosurveillance glycémique pour favoriser un taux de couverture optimal du guide dans les milieux de pratique. Cela pourrait se traduire par des rappels réguliers de la diffusion du guide auprès des utilisateurs potentiels ou la participation active et soutenue de l’Institut aux colloques et autres activités scientifiques sur la gestion du diabète. De telles stratégies permettraient entre autres de rejoindre de nouveaux utilisateurs et davantage sensibiliser les utilisateurs déjà touchés; -Maintenir et promouvoir davantage certaines activités de transfert de connaissances en vue de favoriser l’appropriation et l’adoption des recommandations. Les ateliers animés par l’INESSS, la rédaction d’un article scientifique et l’activité de formation continue (webinaire) sont perçus par les utilisateurs du guide comme des formules gagnantes. De plus, ces activités permettant entre autres d’attribuer des crédits de formation continue, elles pourraient contribuer à l’évaluation du niveau d’appropriation des recommandations par les professionnels de la santé. Toutefois, ce type d’activités (ateliers et webinaires) ne permet de rejoindre qu’un nombre restreint d’utilisateurs potentiels, il y a lieu que l’INESSS explore d’autres approches innovatrices de transfert de connaissances; -Proposer des stratégies de soutien à l’implantation des recommandations du guide d’usage optimal sur l’autosurveillance glycémique. Aucune stratégie d’implantation ou de soutien à l’implantation n’a été mise en place après la publication du guide d’usage optimal sur l’ASG, ne favorisant pas ainsi l’utilisation des recommandations et le changement des pratiques. Considérant que l’INESSS n’a pas le mandat d’implantation de ses recommandations et que les partenaires du réseau faisant partie du Comité de suivi des recommandations de ce guide ont mentionné ne pas posséder de leviers pour favoriser l’implantation des recommandations dans les milieux de pratique clinique, il serait souhaitable que l’INESSS puisse, en collaboration avec ses partenaires, repérer des agents de changement dans le réseau en vue de les impliquer très tôt dans le processus de production des recommandations et ainsi faciliter l’implantation et le changement de pratique souhaités. Ces agents de changement sont des personnes, des unités administratives ou des groupes reconnus pour leurs qualités de leader dans les milieux de pratique ou l’organisation des soins et services.

Mais relacionados