Approches et interventions de soutien pour les personnes qui nécessitent des soins psychiatriques et qui ont ou sont à risque d’avoir la COVID-19

Ano de publicação: 2020

PRÉSENTATION SOMMAIRE DE LA DEMANDE:

La Direction générale des programmes dédiés aux personnes, aux familles et aux communautés du MSSS a sollicité la Direction des services sociaux de l’INESSS afin de documenter les approches à favoriser auprès des patients nécessitant des soins psychiatriques et qui ont ou sont à risque d’avoir la COVID-19.

MÉTHODOLOGIE:

Question d’évaluation: Quelles sont les approches et interventions de soutien à privilégier auprès des personnes qui nécessitent des soins psychiatriques en milieu hospitalier et qui ont ou sont à risque d’avoir la COVID-19? Critères de sélection : personnes hospitalisées en psychiatrie ou qui nécessitent des soins en psychiatrie, tous types de documents (sauf presse écrite), 2005 à nos jours.

Méthodes de recension :

Recension sommaire de la littérature scientifique et de la littérature grise par deux professionnelles scientifiques de la Direction des services sociaux de l’INESSS. Cette recension ne repose pas sur une recherche exhaustive de la littérature et une évaluation de la qualité des études avec des outils standardisés.

Recherche documentaire :

Une stratégie documentaire visant à repérer tous les documents en lien avec la santé mentale et troubles mentaux et 1) le coronavirus, 2) autres virus, pandémie et épidémie et 3) autres catastrophes susceptibles de soulever des enjeux similaires. La recherche de la littérature grise a été effectuée dans Google/Google Scholar; les sites web d’agences en évaluation des technologies et autres organisations gouvernementales et sociétés savantes ont également été consultés.

RÉSUMÉ SOMMAIRE DE LA LITTÉRATURE:

Des informations sur les approches et interventions de soutien à privilégier auprès des personnes nécessitant des soins psychiatriques et qui ont ou sont à risque d’avoir la COVID-19 ont été repérées dans quelques documents. Les données recueillies portent davantage sur les précautions sanitaires à mettre en place auprès de ces personnes. Les données illustrent aussi l’interrelation entre les mesures de santé physique et les interventions portant sur la santé mentale des patients durant cette période de pandémie. PRINCIPAUX CONSTATS DE L’INESSS: Basé sur la littérature disponible au moment de sa rédaction, et tout en tenant compte des limites de la méthode de recension utilisée, l’INESSS est en mesure de dégager les constats suivants. L’actuelle pandémie exige une réorganisation des services pour assurer un soutien et une continuité de services aux personnes qui nécessitent des soins psychiatriques. En milieu hospitalier, il est suggéré d’aménager des espaces dédiés aux patients infectés ou en observation et d’individualiser la prise en charge et les activités cliniques dans les unités. Lors d’un transfert d’une unité psychiatrique à une unité de santé physique pour des raisons de santé, il est nécessaire d’offrir un accompagnement clinique au patient et de soutenir la collaboration interdisciplinaire entre les professionnels de la santé mentale et ceux de la santé physique. Les valeurs et les principes éthiques doivent guider la prise de décision clinique et organisationnelle et la collaboration entre les différentes disciplines et les organisations. L’enseignement concernant les mesures de prévention des risques d’infection et de contagion doit être offert de façon continue aux patients qui nécessitent des soins et des services psychiatriques. Le maintien des communications entre les patients hospitalisés en milieu psychiatrique et leurs proches doit être favorisé, en vue de les rassurer et de diminuer leur niveau d’anxiété et leur isolement. Plus de soutien psychologique doit être offert, notamment par une prise en charge individuelle, en présentiel, pour réduire les risques de détresse psychologique élevée, les risques de psychose ainsi que les demandes de services en urgence. Les patients à haut risque doivent être identifiés pour éviter un passage à l’acte ou un comportement impulsif. Il est important de leur assurer un suivi et de demeurer à l’affût des besoins d’hospitalisation. Pour les patients nécessitant des soins psychiatriques qui sont suivis à l’externe : L’équipe traitante doit demeurer alerte à l’instabilité et aux besoins d’hospitalisation, le cas échéant; o La continuité des soins doit être assurée par téléconsultation ou par téléphone, ou en présentiel lorsque la condition de la personne l’exige. Un soutien doit être offert aux patients pour les aider à gérer leur stress, ou leur détresse, et éviter l’aggravation de leurs symptômes psychiatriques.

Mais relacionados