COVID-19 et filet de sécurité social autour des enfants et des jeunes à risques de subir de mauvais traitements et pratiques de la protection de la jeunesse

Ano de publicação: 2020

CONTEXTE:

Le présent document ainsi que les constats qu’il énonce ont été rédigés en réponse à une interpellation du ministère de la Santé et des Services sociaux dans le contexte de l’urgence sanitaire liée à la maladie à coronavirus (COVID-19) au Québec. L’objectif est de réaliser une recension sommaire des données publiées et de mobiliser les savoirs clés afin d’informer les décideurs publics et les professionnels de la santé et des services sociaux. Vu la nature rapide de cette réponse, les constats qui en découlent ne reposent pas sur une recherche exhaustive des données publiées et une évaluation de sa qualité avec une méthode systématique ou sur un processus de consultation élaboré. Dans les circonstances d’une telle urgence de santé publique, l’INESSS reste à l’affût de toutes nouvelles données susceptibles de lui faire modifier cette réponse rapide.

MÉTHODOLOGIE:

Revue de la littérature: Critères de sélection: Enfants et familles, sans limite de temps ou de type de document. Méthodes d'examen de la documentation: La documentation scientifique et la littérature grise ont été brièvement passées en revue et une synthèse narrative basée sur une lecture complète des documents examinés a été produite. L'évaluation de la qualité des documents n'a pas été effectuée.

Recherche documentaire:

le conseiller en information scientifique a élaboré une stratégie de recherche pour identifier tous les documents liés au secteur d'activité des jeunes en difficulté ainsi que les coronavirus et d'autres situations susceptibles de soulever des problèmes similaires (par exemple, SRAS, Ebola, pandémies, épidémies, santé). crises, catastrophes). L'objectif était de créer une banque de données maître pour ce secteur. La banque de données a ensuite été recherchée pour trouver des réponses aux questions d'intérêt abordées dans ce document.

UN RÉSUMÉ DE LA LITTÉRATURE CONSULTÉE:

1. Maintenir le filet de sécurité sociale communautaire autour des enfants et des jeunes à risque d'abus. 1.1 Impact de Covid-19 et des mesures de contrôle associées sur les enfants, les jeunes et les familles. Selon la littérature consultée, les mesures de contrôle mises en œuvre pour freiner la propagation de Covid-19 (par exemple, fermeture d'écoles, de garderies et de garderies, restrictions de voyage) peuvent avoir un impact négatif significatif sur les enfants, les jeunes et les familles, affaiblir le filet de sécurité sociale autour des enfants et augmenter les risques d'abus. Parmi les conséquences négatives identifiées chez les enfants, les jeunes et les parents, celles le plus souvent signalées concernent la fermeture des écoles, des crèches et des garderies. 1.2 Conditions propices à la mise en place d'un filet de sécurité sociale communautaire pour les enfants et les jeunes à risque d'abus. Tel que mentionné ci-dessus, le contexte pandémique est susceptible d'avoir un impact négatif sur le filet de sécurité sociale pour les enfants et les jeunes du Québec. Il semble donc important de préciser les conditions qui seraient propices au maintien voire au renforcement de ce filet de sécurité.

AJUSTER LES PRATIQUES ORGANISATIONNELLES ET CLINIQUES POUR ASSURER LA SÉCURITÉ DES ENFANTS ET DES JEUNES:

La mission d'assurer la sécurité et le développement des enfants reste une préoccupation centrale des services de protection de l'enfance. Étant donné leur caractère essentiel, tous les services aux jeunes devraient être maintenus pendant la pandémie actuelle de COVID-19. Les enfants et les jeunes bénéficiant de services de protection de l'enfance sont considérés comme une population vulnérable en raison des sévices qu'ils ont subis. Au-delà de cette vulnérabilité, le contexte pandémique peut limiter considérablement la capacité des services de protection de la jeunesse à fournir des services à cette population. Il devient alors particulièrement important pour les services chargés des enfants vulnérables d'assurer la continuité de leurs services pendant cette période. Diverses pratiques organisationnelles et cliniques identifiées dans la revue de la littérature peuvent être mises en œuvre par les institutions, les gestionnaires et les animateurs de jeunesse pour garantir que les enfants recevant des services de protection de la jeunesse continuent de le faire. CES PRATIQUES SONT RÉSUMÉES DANS LES SECTIONS SUIVANTES.

EN CAS DE VISITES SUPERVISÉES:

Informez les parents si leurs droits d'accès ont été suspendus et proposez d'autres moyens de communication pour maintenir le contact.

Encouragez et créez des occasions de favoriser des contacts réguliers entre les enfants et les membres de la famille dont ils sont physiquement séparés en raison de la pandémie:

si l'utilisation de la vidéo rend la conversation entre l'enfant et les parents difficile, proposez un jeu qui peut être joué à distance pour maintenir le lien à distance.

Pendant les visites supervisées en personne:

posez des questions sur la santé des visiteurs avant leur visite et assurez-vous du respect des mesures d'hygiène sanitaire (par exemple, nettoyage fréquent des salles de visite surveillées). Répondez aux questions de l'enfant et rassurez-le que la situation est temporaire.

Mais relacionados