CODIV-19 et détection moléculaire du SARS-CoV-2 chez les individus asymptomatiques

Ano de publicação: 2020

CONTEXTE:

Le présent document ainsi que les constats qu’il énonce ont été rédigés en soutien aux travaux du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) dans le contexte de l’urgence sanitaire liée à la maladie à coronavirus (COVID-19) au Québec. L’objectif est de réaliser une recension sommaire des données publiées et de mobiliser les savoirs clés afin d’informer les décideurs publics et les professionnels de la santé et des services sociaux. Vu la nature rapide de cette réponse, les constats ou les positions qui en découlent ne reposent pas sur un repérage exhaustif des données publiées, une évaluation de la qualité méthodologique des études avec une méthode systématique ou sur un processus de consultation élaboré. Dans les circonstances d’une telle urgence de santé publique, l’INESSS reste à l’affût de toutes nouvelles données susceptibles de lui faire modifier cette réponse rapide. CONSTATS DE L’INESSS À CE JOUR: Considérant la situation actuelle de pandémie au Québec et ailleurs dans le monde, et à la lumière des informations présentées dans cet état des connaissances sur le diagnostic moléculaire de la COVID-19, l’INESSS dégage les constats suivants: -La charge virale du SARS-CoV-2 évolue dans le temps en fonction du stade de la maladie et influence le résultat du test par RT-PCR. Généralement, les faux négatifs sont attribuables à une charge virale trop faible au moment du prélèvement, surtout si celui-ci a été effectué au tout début ou à la toute fin de l’infection virale. -Un ou plusieurs résultats négatifs n'excluent pas la possibilité d'une infection par le SARS-CoV-2. -Plusieurs enquêtes épidémiologiques suggèrent que des individus auraient été infectés par des personnes pré-symptomatiques, mais aussi par des asymptomatiques. -Des données fragmentaires issues de différentes sources comportant plusieurs limites rapportent que la proportion d’individus asymptomatiques serait importante. Les chiffres disponibles varient en fonction de l’épidémiologie locale, de la population à l’étude et des conditions et critères d’accès au test. -Bien que ne faisant pas consensus, le dépistage systématique de certains groupes de personnes, comme les travailleurs de la santé et les résidents de milieux de soins de longue durée, a été recommandé par quelques organisations et experts afin de contenir la propagation de la maladie et protéger les personnes vulnérables.

PRÉSENTATION DE LA DEMANDE:

Dans le contexte actuel de pandémie de la COVID-19, des efforts massifs sont investis dans la détection de cette maladie. Dans un premier temps, le présent document traite de la détection moléculaire du virus SARS-CoV-2 par technique d’amplification des acides nucléiques (TAAN), et ce, en ce qui a trait aux situations cliniques à prioriser, aux performances diagnostiques attendues et aux éléments à considérer pour en assurer la fiabilité. Ce document aborde également la situation des cas asymptomatiques, notamment, leur potentiel infectieux, leur proportion et leur contribution à la chaîne de transmission et à la pertinence de les détecter, s’il y a lieu.

MÉTHODOLOGIE:

1) Quelles sont les positions et orientations d’organisations savantes et d’autorités de santé en matière de priorisation de l'accès aux tests de détection du SARS-CoV-2? 2) Quelle est la performance de détection du SARS-CoV-2 par RT-PCR relativement au diagnostic de la COVID-19? a) Quels sont les proportions de résultats faussement négatifs? b) Quels sont les éléments susceptibles de nuire à la fiabilité des résultats du test par RT-PCR pour la détection du SARS-CoV-2? 3) Le dépistage systématique des asymptomatiques peut-il être pertinent et si oui, dans quelles situations? a) Quel est le potentiel infectieux des asymptomatiques (et pré-symptomatiques) et ceux présentant des formes légères de la maladie? b) Quelles sont les proportions d’asymptomatiques et de cas subcliniques dans la communauté? c) Dans quels milieux ou dans quelles situations serait-il bénéfique d’effectuer le dépistage systématique de la COVID-19? SOMMAIRE DES RÉSULTATS: 1. Positions et orientations de sociétés savantes et d’autorités de santé concernant l’utilisation du test moléculaire pour la détection du SARS-CoV-2. En date du 22 avril, vingt-et-un (21) documents en lien avec la pertinence et les critères de détection moléculaire de la COVID-19 adoptés par les autorités de santé d’autres juridictions ont été recensés.

Les principaux renseignements extraits de ces documents sont les suivants:

-Personnes devant systématiquement être testées ou testées en priorité; -Particularités pour les travailleurs de la santé; -Limites du test à considérer. Ces éléments sont résumés dans les paragraphes suivants. 2. Fiabilité des tests moléculaires pour la détection du SARS-CoV-2 et le diagnostic de la COVID-19 Onze (11) publications traitant de la fiabilité de la détection moléculaire du SARS-CoV-2 ont été retenues, dont : -cinq (5) présentant des proportions de faux négatifs dans le temps [Li Y.; Li D.; Long; Xie; Ai, 2020] et; -six (6) abordant certains éléments susceptibles de nuire à la qualité des résultats de la RT-PCR [Pan; Loeffelholz & Tang; Lippi; Wölfel; Lo; Wikramaratna, 2020]. 3. Potentiel infectieux des individus asymptomatiques et pré-symptomatiques Quinze (15) publications traitant du potentiel infectieux des asymptomatiques, pré-symptomatiques et de formes légères de la maladie ont été retenues.

Mais relacionados